Le type d’ordinateur et l’optimisation des caches

Le module « système » permet d’ajuster la gestion de la configuration matérielle des périphériques
L’optimisation du cache en lecture du disque dur dépend de la quantité de mémoire vive
Les procédures pour WINDOWS 98




Le module « système » permet d’ajuster la gestion de la configuration matérielle des périphériques

Le module système permet d’ajuster et d’optimiser la gestion des périphériques en fonction de leurs caractéristiques propres :

L’optimisation du cache en lecture du disque dur dépend de la quantité de mémoire vive

La lecture des informations sur le disque dur est rapide quand les informations sont bien rangées et que le disque dur est régulièrement défragmenté. C’est un premier point, et c’est déjà très important parce que la défragmentation épargne les têtes de lecture du disque dur.

La lecture des informations sur le disque dur peut être améliorée grâce à l’optimisation du cache en lecture. En effet, lors d’un accès au disque dur, sont chargées en mémoire vive non seulement les informations demandées par le processeur, mais aussi les informations qui sont placées sur le disque dur à la suite de celles qui ont été demandées, ce sont les informations du cache en lecture quianticipent les besoins ultérieurs du processeur.

Plus la taille du cache en lecture du disque dur est importante, et plus la quantité d’information chargée en mémoire vive est importante. Pour que le cache en lecture du disque dur soit performant, il faut que sa taille soit grande, mais pour qu’il soit pertinent, il faut que les informations chargées soient utiles, c’est à dire qu’elles soient demandées par le processeur, et pour qu’elles le soient, il est indispensable que le disque dur soit défragmenté afin de rassembler en un même endroit les informations concernant un même objet. Ainsi les informations du cache ont de grandes chances d’être utiles car elles concernent le même objet, et quand elles sont appelées par le processeur, elles sont déjà disponibles en mémoire vive et sont donc traitées très rapidement…

Par ailleurs, lors d’une opération de défragmentation, non seulement les informations concernant un même objet sont rassemblées à l’intérieur d’un même espace de mémoire, mais aussi les différents objets qui sont régulièrement appelés en même temps peuvent être enregistrés les uns à coté des autres…

Par exemple, pour écrire une lettre, il faut lancer une application de traitement de texte comme WINWORD, laquelle fait appelle à d’autres objets, à d’autres fichiers, comme des DLL pour effectuer certaines opérations, comme le pilote de clavier pour saisir des caractères ou le pilote de la souris, mais aussi comme le document qui contient le modèle de la lettre…

Toutes les applications qui sont lancées sur un ordinateur sont en quelque sorte surveillées :lors du lancement de l’application, tous les objets qui sont chargés en mémoire vive pour les besoins de la dite application, sont répertoriés dans un fichier de protocole. Les fichiers de protocole permettent de connaître tous les objets qui sont associés à une application. Tous les fichiers de protocole sont enregistrés dans le répertoire suivant :

C:\WINDOWS\APPLOG\

Les noms des fichiers de protocolesont formés par le nom de l’application suivi d’une extension de trois lettres. Par exemple « WINWORD.LGC ». La dernière lettre de l’extension correspond à la lettre du lecteur ou se trouve l’application (en l’occurrence le « C » de l’extension « .LGC » indique que le traitement de texte « WINWORD » est stocké sur le lecteur « C:\ »).

Pour ouvrir un fichier de protocole, il suffit de choisir un éditeur de texte comme NOTEPAD. Les fichiers de protocole qui sont enregistrés dans le répertoire C:\WINDOWS\APPLOG\ indiquent non seulement les applications qui sont utilisées par l’opérateur, mais aussi la façon dont il les utilise…

Les fichiers de protocole sont utilisés pendant l’opération de défragmentation afin d’identifier les associations entre les différents objets d’un ordinateur et de mesurer leur fréquence d’utilisation, ce qui permet de rapprocher sur le disque dur les objets qui forment les « couples les plus fidèles » et de placer les objets les plus utilisés par l’opérateur dans « la zone d’accès rapide du disque dur » (c’est à dire les pistes les plus prêtes des têtes de lecture).

Ainsi, lors du lancement d’une application, les objets associés à l’application sont dans un premier temps chargés en mémoire vive, grâce au cache en lecture du disque dur, puis sont dans un deuxième temps chargés en mémoire conventionnelle afin d’être exécutable le plus rapidement possible…

Les versions antérieures de WINDOWS 98 utilisaient le programme SMARTDRIVE pour trier et optimiser l’emplacement des objets stockés sur le disque dur. Le programme est situé dans le dossier suivant :

C:\WINDOWS\SMARTDRV.EXE

Avec WINDOWS 98, cette fonction est réalisée par « MAPCACHE »…

L’optimisation du cache en lecture du disque dur dépend de la quantité totale de mémoire vive et du type d’utilisation de l’ordinateur.Par exemple, les jeux récents proposent des graphismes en 3D de plus en plus précis et de plus en plus changeants, ces applications ludiques sont très gourmande en mémoire vive et font très souvent appel au disque dur (pour la mémoire virtuelle) ainsi qu’au lecteur de CDROM (pour les vidéos et autres fichiers graphiques), l’utilisation de ces jeux peut être améliorée en considérant l’ordinateur comme un serveur de fichier. Si la quantité de mémoire vive est limitée, alors il vaut mieux la réservée aux logiciels plutôt qu’au cache (d’autant plus que les logiciels sont de plus en plus gros…)

Aujourd’hui, 64 Méga octets de mémoire vive permet de faire tourner la majorité des applications standards (en dehors des applications graphiques) et l’optimisation du cache en lecture peut être « complète »…

Les procédures pour WINDOWS 98
DEMARRER/PARAMETRES
PANNEAU de CONFIGURATION
Module SYSTEME
Onglet PERFORMANCES
Bouton SYSTEME de fichiers
Onglet disque dur :
Sélectionner ORDINATEUR de bureau pour une utilisation normal…
Sélectionner SERVEUR RESEAU pour accélérer les accès au disque dur qui sont fréquents avec les jeux vidéo…
Pousser le curseur de l’OPTIMISATION DU CACHE EN LECTURE jusqu’à COMPLETE pour lire le maximum de données (il faut disposer d’une quantité de mémoire vive raisonnable).
Onglet CDROM :
Sélectionner CDROM QUADRUPLE VITESSE OU PLUS si le CDROM est récent et performant.
Placer le curseur TAILLE DU CACHE SUPPLEMENTAIRE au maximum, jusqu’à GRANDE pour lire le maximum de données.
Onglet PERFORMANCES
Bouton GRAPHIQUES :
Placer le curseur en position maximum pour L’ACCELERATION MATERIELLE COMPLETE des paramètres graphiques.