Le Soleil de Florianopolis

Le soleil vient de se cacher derrière les collines ondulantes de Florianopolis
Et il nous manque déjà, il nous reste la mer et la lanscinante complainte de ses vagues
J'observe les jeux des chiens sauvages qui se réapproprient la plage et goûtent à ses délices
Les pêcheurs, les surfistes, les footballeurs et les vacanciers rentrent chez eux, les demoiselles font tourner leur bagues

L'eau de la lagune se repose un peu et berçe lentement les pontons des maisons colorées
L'orange du ciel se dilue dans le bleue de la nuit et des chapelets de lumières illuminent petit à petit le village
Je respire le miel des fleurs du soir qui se mélange aux parfums épicés des poissons dorés
Les mouettes rieuses, les hérons blancs, les charognards noirs et les colibris danceurs suspendent leur vols comme des saints sages

Nous attendons le ballet nocturne de la lune et le paysage infini des étoiles brillantes du Sud
La musique coule depuis les fenêtres ouvertes et chacun se prépare pour se retrouver à la fête
Je repense aux dunes, aux traces dans le sable, au Petit Prince et à quelques préludes
Le monde des arbres, sa flore, ses oiseaux et ses hommes attendent demain que le soleil revienne à son faîte