La partie spectaculaire d'Ipanema (Poème trilingue)

J'ai préparé les jeux de cinquante deux figures en regardant le paysage s'ouvrir parmis les oiseaux et les sirènes
S'envolent, dancent et virevoltent doucettement les accords mélopés de Reggae
L'atmosphère modale est irrégulièrement saccadée et harmonique
Deux lasseaux hauts huits, tous les deux sans toi

Le rythme chaloupé des îles du Sud se mélange, se confondent avec la fébrilité du souffle du vent sur les feuilles ciselées dont l'ombre se dessine découpée sur les murs
Une partie spectaculairement vivante pourrait se dérouler bientôt
La vie doit valoir la peine d'être vécue
La moitié décisive quand tout est neuf et rien ne se répète vraiment

J'écoute le monde me dire que tout est possible
Une porte grince, la sonnerie s'enmèle des téléphones sans fils, une table se traîne en bas sur la terrasse des voisins
Tout est finie, tout recommence, c'est repartie, les lumières s'allument et les sirènes cèsseront-elles de cirer les trottoirs ?

Flash Replay Slow Motion
Tudo Esta Combinato
Poésie En Full Triplex
There Is No More Question About It
I Want To Make Love
Vous Etes Si Si Sympa Que Je voudrais Vous Faire L'Amour Toute La Nuit
Eu Gosteria De Amor Voce

Je suis un voyageur avide du temps perdu
Sans Karma, je traverse le monde
Les mots délivrent leur double sens et se distribuent comme les cartes de nos geographies immaginaires
C'est arrivé, cela arrive ou arrivera
Pour toi pour moi la vie continue et le futur nous le dira

Expansion et Concentration
Les bulles trinquent et les verres s'éclatent de rire
Les martiens redeviennent normales avec la Gravité Magnétique
Ils font rire tout le monde
Qu'est-ce que je vais bien pouvoir choisir de faire ce soir ?
Moi aussi je voudrais bien parler avec quelqu'un de bien ce soir
Je vais me réserver un détour et quelques jeux de mots

Les voluptes des rifts des guitares s'atténuent dans les routes lointaines et vaporeuses qui mènent aux jardins tropicaux et secrèts qui contournent les collines mystérieuses
Passé la frontière, je visite les ambiances privées des chambres d'un immense chateau
Le chat rit de mes histoires mondaines, et les papillons sourient en soupirant tranquillement
Les erreurs du grand plans universel des Dieux s'entrechoquent dans les méandres de mon patchwork
Les taxis ronronnent et l'appel du soir fredonne l'envie d'une nouvelle mélancolie

Saude Aconchegante E Saudade

La frénésie de la ville recouvre lentement de sa fraîcheur la douceur ennivrante de la fin de l'après midi
Les syllabes sortent et se chuchottent encore, se mirant dans les mirroirs enchantés et s'invitant à parler jusqu'au bout de l'ennuie
La vie déroule ses charmes et ses chaînes brinqueballent entre elles comme scintillent les luminaires célestes